• Promesse de jeunesse

    Je suis lasse. 

    Laisse moi: pas qu'j'te blesse. 

    Je n'arrive à rien, rien d'autre 

    Que de te heurter, que t'plomber. 

    Je suis lasse des ces voraces idées noires. 

    Laisse moi me noyer dans mes seules larmes, 

    Laisse moi disparaître sans causer d'drame.

    J'regarde derrière moi: 

    Mensonge, malveillance, violence. 

    J'regarde sous moi: 

    Juste le sol, près à s'dérober. 

    J'regarde devant moi: 

    Ah non, j'peux pas. 

    Tirailler entre l'envie de crever et l'horreur 

    De meurtrir ceux qui, malgré tout, font battre mon cœur. 

    Ils sont juste là,

    Et pourtant… 

     

    Je t'entends, cœur en sang. 

    Je t'aime, n'oublies pas, je tente de te comprendre. 

    Je serais ta terre ferme. 

    De tes mots mourants naîtra un poème. 

    Pour orner ta voix brisée, j'écrirais une épopée. 

    Si en rien tu ne crois, donne moi ta main, je chercherais ton chemin. 

    Laisse moi être le Soleil de ton Néant. 

    Pardon.  

    Les sentiments sont souvent indicibles; 

    Je ne voulais pas te laisser pour invisible. 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :